Dessins

Coup de gueule des PhD Pharma

Les PhD Pharma se révoltent contre les stéréotypes qui leur collent à la peau (cf dessin) et contre l’amalgame que l’on peut faire entre le PhD en pharma et le PharmaD.

« Après six ou neuf longues années passées à boire de la bière et à se coucher à 4h00 du matin, l’étudiant en pharmacie soutient sa thèse! 11 mois pour choisir le sujet: quels sont les diverses recettes à base d’Amanita muscaria ? Deux semaines sont nécessaires pour les corrections de son directeur de mémoire et une pour imprimer son pavé… de 35 pages. Il lui reste une semaine pour aller sur wikipedia! Arrive le Grand Jour: la soutenance, il met son costard Lacroix (oui, l’étudiant en pharmacie est riche). Il est enfin Docteur! Enfin, NON, il n’est pas Docteur : il est « juste » titulaire du diplôme d’État de Docteur en Pharmacie? Gné? Oui, l’astuce est là: dans le titre du diplôme: « diplôme de doctorat en pharmacie » PharmD! Ça n’élève en rien au titre de Docteur (PhD) qui est le diplôme nécessaire pour être chercheur. Par contre certains pharmaciens se cassent le cul avec un PhD, hein! Vous suivez? Et lui ça sera M. le Docteur Galien, docteur en Pharmacie (PharmD, PhD): là tu as le droit de te la péter. On récapitule: le PharmD tue les mamies MGEN et joue à la marchande (je vous rassure, il est compétent, parfois) et le PhD en sciences du médicament joue avec les tubes à essais et veut vous transformer en mutants. »
Signé: un docteur en Pharmacie qui veut pouvoir signer Dr.

10 commentaires pour ce dessin

  1. ultimategiby dit :

    Le Docteur en pharmacie lui à le droit de mettre Dr. comme le titulaire du diplôme d’état de docteur en Médecine…. pas le PhD… c’est de l’arnaque….

  2. Jean-Didier dit :

    En fait, le pharmacien et le médecin usurpent, il n’y a que le PhD qui a le droit 😉

  3. Ptitbouh dit :

    Ben si il est Docteur le PharmD, c’est marqué sur son diplôme : diplôme d’état de docteur en pharmacie. Diplôme que les pharmaciens n’avaient pas il y a 20 ans quand le cursus était en 5 ans et sans thèse. Thèse d’exercice. Exactement comme pour les médecins. Un petit complexe rapport à ça ? Mais la vrai question n’est elle pas : quel est l’intérêt de faire pharma pour devenir phD ??? Il y a d’autres formations plus reconnues et spécialisées 🙂

  4. vevette dit :

    et bien c’est comme plein de diplômes qu’on nous pond : stage et diplômes obligatoires pour exercer mais … diplôme non reconnu par l’état etc…. donc statut patacoufin va savoir lequel tu peux avoir et ensuite on te taxe te surtaxe etc…. ça c’est la france…
    sympa sympa! bravo pour ce site!

  5. Matteo dit :

    Tout à fait d’accord avec ce coup de gueule, qui ne concerne pas que les pharmaciens d’ailleurs ! Moi je vais passer ma thèse de physique médicale (oui, c’est peu connu, mais en gros c’est nous qui, entre autres, irradions les gens en radiothérapie quand les médecins ont posé leurs diagnostiques et plan de traitement), puis suivre une sorte d’internat de deux ans de clinique, soit bac+10. Et à ce moment, il faudra lutter pour pouvoir écrire Dr. Matteo face aux médecins qui, 9 fois sur 10, n’ont pas de doctorat universitaire (i.e. troisième cycle) mais un diplôme de docteur en médecine (i.e. premier cycle universitaire), qui offre par courtoisie et habitude (comme à toutes les professions médicales d’ailleurs…) le titre de docteur (via le fameux doctorat d’exercice).

    Mais rassurez-vous : tout titulaire d’un doctorat, que ce soit de troisième ou de premier cycle, à le droit de porter le titre de docteur, comme il le souhaite ! La seule chose proscrite, c’est l’ambiguité…si un doctorat est nécessaire pour l’exercice d’une profession (comme c’est le cas des pharmaciens, médecins, vétérinaires et dentistes), la spécialité doit être précisée (docteur en médecine générale, ou simplement Dr. Machin, médecin généraliste, etc…).

    Donc, chers docteurs en pharmacie « PhD », n’hésitez pas à vous faire reconnaître ! C’est votre droit.

    A+

  6. Ahmedkh dit :

    Je suis etudiant en 4ème année pharmacie a l’académie d’état de pharmacie de saint petersbourg. Et l’année prochaine je serais officiellement docteur d’état en pharmacie. J’ai l’intention de faire un doctorat en biologie en france mais je manque d’informations. Quelqu’un pourrait me donner quelques conseils sur les facultés ou je peux m’inscrire ?

  7. Hélène dit :

    Bonjour je suis docteur en pharmacie.
    Ce dessin et ce plaidoyer sont bourrés de préjugés! Pour remettre les choses dans leurs contexte
    -vive les généralisations et la jalousie à peine voilé
    – personnellement je suis issus d’une classe moyenne/modeste comme plusieurs des mes amies de promo, j’ai travaillée le samedi et les été durant toutes mes études donc je ne peux dire que je suis ou j’en suis par mes propres moyens et pas ceux de « ma famille riche »
    – comme également la plupart de mes amies pharmacie était mon premier choix et je l’ai d’ailleurs obtenus du premier coup ( d’ailleurs les recalés de médecine partent plutôt en licence de bio pour info ces « collés-reçus » on une passerelles qui les envoie en L2.
    -pour ce qui est du vrai sujet à savoir notre thèse d’exercice la mienne fessait 240 pages (on est loin des 35 pages décrites) je ne dis pas que c’est toujours le cas et je ne dis pas que tout le monde s’investi autant mais c’est là la différence entre une mention très bien à l’unanimité du jury et une mention Assez bien. Il y a des sujet innovant et d’autre qui le sont moins c’est sur. Mais dénigré quand on ne connait pas franchement. Cette thèse ne dure pas trois années certes mais certain y consacre des mois voire des années pour la mettre au point ( sans avoir d’ailleurs droit au financement de l’école doctorale ou autre).
    En officine par exemple les gens trouvent leurs sujet en cinquième années (au cours des stage hospitalier) et passe leur soutenance l’année suivant leur sixième année. donc si on résume ils leurs travail s’étale sur 1 à 3 ans.
    J’aimerais donc plus de considération. Il est étonnant d’arrivée à ce niveau d’éducation en étant incapable de prendre du recul.
    C’est effectivement l’état français qui à décidé que notre sixième année était un troisième cycle hybride raccourci, mais des docteurs en pharmacie, il en existe depuis l’antiquité je pense que vous serez obsolètes bien avant nous^^. En réalité ce titre de « docteur » nous l’avions bien avant, l’erreur à été d’utiliser ce terme de docteur et de doctorat pour l’ensemble des formations de troisième cycle créant ainsi cette ambiguïté.
    D’ailleurs pour la plupart de la population quand tu est docteur tu parle du médecin et pas d’un agrégé d’histoire bref.
    Pour finir sur une note caustique un majorité de mes amis en cours de doctorat de bio(et oui on peut quand même être amis)(et par majorité j’entends 3 sur les 5 que je connais) on tenté médecine à 1 ou 2 reprise et ne l’on pas eu …

  8. fabrice dit :

    Bonjour , je suis Pharmacien d ‘officine , par choix , depuis 25 ans .Thesé depuis 1995 ( thèse d’Exercice ) , sur un sujet non sorti de wikipedia .(beta 2 agonistes et toxicité alimentaire …).Mon choix , c’est le terrain , les gens , la société .Pas les salons , ni les congrès ou d ‘autres se pavanent en comparant leur thèse de 3ème cycle .Donc le dénigrement et le mépris qui transpire à travers cet exposé ci dessus ne grandira pas son auteur meme titulaire de cette thèse 3ème cycle.Qu’il se pose une fois la question de son utilité à la société , de ce qu’il apporte aux autres une fois dans la journée , et peut etre qu’un peu d ‘humilité viendra tempérer son discours.Courage à tous les Pharmaciens de terrain (Docteurs en Pharmacie ), ceux qui écoutent leurs semblables.

    • Alexandre dit :

      Fabrice , c’est vrais que les pharmaciens d’officine qui se gavent sur la parapharmacie ou en vendant du placebo a tout vas #homéopathie contribue beaucoup a la societé.

      Il n’y a pas plus pourrie et gengrainer par le lobbyisme et les histoires de frics au détriments du patients que dans le monde pharmaceutique

  9. Alexandre dit :

    Bonjour,
    Je tiens ici a répondre personnellement à Hélène, Puisque tu te plait a parler de ton expérience personnelle je vais faire de même et allégrement utiliser des exemples de mon entourage.

    Je pense pas que les jeunes étudiants en pharmacie soit tous des gosses de riches par contre je pense que de toute les filières; ce doit être l’une de celle qui regroupe les personnes issus des classe sociales les plus élevés (Si on parle uniquement des filière universitaire ouvert a tous et non pas des filières payantes comme école de journalisme ou autre) Quoi que cela resterais encore a vérifier et ne m’intéresse pas vraiment.

    Je tenez simplement a répondre sur un point qui a le don de m’agacer. Je suis actuellement en doctorat de biologie de la santé. Je suis donc amener a rencontrer beaucoup d’étudiants issus de la filière médecine. Nombre de mes amis on suivis le même parcours ( médecine ou pharmacie) et le discours que tu tiens et pratiquement systématique chez vous. « La bio t’facon c’est facile parce que ceux qui loupe PACES vont en bio » .. J’aimerais donc revenir sur certains points:
    -Bien-sur, que la PACES est plus difficile que la L1 bio, surement même plus difficile que toute les premières année universitaire. Mais pourquoi est elle difficile ? parce qu’elle a vocation a sélectionner. Le fait est que le PACES ne sert strictement a rien d’autre que sélectionner et mal qui plus es. Elle sélectionne les etudiants capable de faire appelle a leurs cerveau repitilien, apprendre par coeur des tonne d’infos qu’ils vont oublier rapidement, se mettre des heures devant des bouquins et emmagasiner des informations. Mais ce système ne sélectionne a AUCUN moment des futurs bons médecins,pharmacien,kiné,dentiste… Si une fac demander a ses élèves de venir en poirier dans l’amphi et de suivre le cours le t^te a l’envers, ca serait surement la fac la plus difficle du monde avec un taux d’échec élevé. Mais la démarche ne serais pas pertinente. C’est exactement ce qui se passe en médecines; l’etape fatidique de la PACES ne sélectionne pas les personnes intelligentes, c’est d’ailleurs l’avis du gouvernement actuelle qui parle de supprimer le concours et chercher des alternatives pour palier a se problème. Alors oui, bravo, tu a réussi PACES tu est donc quelqu’un très endurant intellectuellement qui peut apprendre beaucoup d’info.. POINT rien ne me dit que tu es intelligente. J’ajouterais que cette selection peut etre tres vite biaiser par les conditions de vie des étudiants, bizarrement le P1 inscrit a la prépa payé par papa maman qui a sont apartement a coté de la fac de médecine, a un taux de réussite plus haut que le jeune étudiant qui dois travailler le week end et faire 30 min de tram le matin

    – Regarder plus loin que la L1: Alors oui la PACES est plus dur que la L1 bio , et après ? la courbe de difficulté de médecine c’est un logarithme celle des autres fac et de la bio c’est un exponentielle. Si je prend les chiffres de mon université le taux de réussite de la PACES tourne autour de 20/30% contre 50% en bio .. Mais après il reste de 50% en bio contre 90% en médecine pour les années sup. He oui, c’est la l’un des problème de la sélection en première année, l’état a besoin de tant de médecin qu’ils sélectionne en première année, ils devront donc dans l’immense majorité réussir la suite; d’où le taux de réussite exceptionnellement haut. Autrement dit le % d’inscrit en médecine qui finiront docteur en médecine (ou pharmacien ect..) est BIEN PLUS ELEVE que le % d’inscrit en bio qui finiront docteur en biologie n’importe quelle domaine confondu. Donc si on se base sur une analyse simple des chiffres et du % de réussite il est bien plus difficile de devenir docteur en suivant le CURSUS bio que le cursus MÉDECINE .
    Une chose et sur, se baser uniquement sur la PACES versus L1 bio pour juger des capacité intellectuelle d’un étudiant est une démarche vide de sens.

    Maintenant concernant la these d’exercice pharma, encore une fois tu prends un exemple très personnelle, ici on parle d’une tendance (je préféré ce mot à « generalité ») certes il y’a des étudiants en pharma qui font un travail de qualité mais la tendance n’est pas la même, encore hier j’étais a une these pharma d’une amie qui a fait un travail niveau Terminal S sur l’intérêt des salines dans les thérapie contre l’arthrite. Le seul volet scientifique c’était l’effet osmotique de l’eau salé qui décongestionne les articulations point barre. diapo réaliser en 5h a peine, thèse écrite en 6 mois .. pour une magnifique mention très bien. Ma copine est en pharmacie elle va bientôt passer sa these, et je fais la même observation. C’est un travail très moyen de synthese bibliographique, et encore très peu poussé. La réalité et la, les these d’exercice on un niveau bien en dessous des these science c’est un fait. Alors même si quelque personne font un travail de qualité le fait est qu’une grosse majorité fait un truc bidon qui est suffisant. La, ou en science ne pas s’investir a 200% n’est même pas imaginable. Je fais énormément d’heures je viens le week-end et je suis pas sur de finir en 3 ans (la moyenne des thèse de science et de 3.5ans).

    J’ajouterais que malgrès que les these d’exercice sous qualitativement les these les plus simpliste du monde universitaire, ceux qui en sont titulaire se font appeler « docteur » la ou tout les docteurs titulaires de these de science se font appeler humblement Mr ou Mme ..
    Le boulard des medecines restera a jamais un sujet tres marrant