Dessins

audition MCF

Audition MCF: les « SANS C » zinsensés

Issu d’une histoire vraie. Dans la plupart des cas, sauf erreur de ma part, les docteurs qui arrivent pour être auditionnés sont bien accueillis. Ils sont tous convoqués à des heures différentes, on leur propose de patienter dans une salle chauffée et éclairée, éventuellement avec du café et des pitits gâteaux. J’ai souhaité dessiner ici les exceptions, plusieurs exceptions de ce type m’ont été rapportées et je trouve ça assez scandalous. Je suis preneuse de vos récits si vous aussi vous avez vécu ou entendu ces conditions d’audition.

6 commentaires pour ce dessin

  1. Juliane dit :

    Ça me rappelle le coup de la secrétaire qui t’accueille en te disant : « Vous n’avez pas l’air stressée… Vous n’êtes pas stressée, même pas un peu ? Moi à votre place que je serais hyper stressée ! Vous êtes sûre de ne pas être stressée parce que bon, quand même, vu les enjeux ! Ohlalala je suis stressééééééeeeee pour vous, vous imaginez même pas ! »

    Mais. Ta. GUEULE !!!

  2. ljegou dit :

    C’est un test de résistance ! Pour savoir si la personne sera capable de venir travailler et faire cours dans une fac non chauffée, avec des fuites et des travaux bruyants tout le temps !

  3. nyduile dit :

    Des expériences pourries j’en ai une caisse :
    Comme par exemple avoir été convoquée (avec d’autres candidats) 2h avant mon passage réel (donc à 8h du matin) dans une salle effectivement sombre, sans café et sans chaise. J’avais accouché quelques semaines avant, j’allaitais mon enfant, je m’étais levée (enfin re-levée) à 5h du matin pour partir tôt et arriver « en avance ». Et je voulais passer rapidement pour aller vite récupérer ma braillarde… On m’a dit non ! (alors que le jury était bien là et attendait les candidats :/).
    Il a y eu d’autres fois où en attendant de passer quelqu’un du labo d’accueil passe devant les candidats, et lance à l’un d’eux : « alors ça y est, c’est le grand jour ? » (sous entendu « te plante pas il est pour toi le poste »).
    Il y a eu la fois où au moment d’entrer un des membres du jury me lance : « tiens ça fait longtemps que je ne t’avais pas vu ».
    Il y a eu la fois où on attendait dans une pièce contigüe à la salle d’audition et où on entendait TOUT, mais vraiment TOUT…
    Il y a eu la fois…
    Bref, il y en a eu plein d’autres…